Divine Comédie


 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We’ve taken more than we can give - Pandore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: We’ve taken more than we can give - Pandore   Mar 28 Fév - 2:54


Evans Pandore

feat. Matthew Daddario

♠️ Nom : Evans
♠️ Prénom : Pandore
♠️ Espèce : Sorcier
♠️ Date de naissance : 29 février 1992
♠️ Lieu de naissance : Danvers
♠️ Age : 25 ans
♠️ Nationalité : Américain
♠️ Etat civil : Célibataire
♠️ Métier : Rien de très légal
♠️ Statut social : Convenable
♠️ Orientation sexuelle : Quelque part sur le spectre asexuel et aromantique
♠️ Croyance : Panthéiste
♠️ Famille : Tous morts
♠️ Principal péché : Est un péché capital à lui tout seul (probablement colère)
♠️ Principale vertu : Courage
♠️ Groupe : Le chaos
♠️ Avatar : Matthew Daddario

Take us back to when we’re all together as one




Psychologie

Jeune homme habitué à porter un masque, curieux insatiable depuis son plus jeune âge qui a appris à faire de sa discrétion, de son talent pour l'espionnage, son plus grand avantage, opportuniste, menteur, jamais qu'un homme qui fait tout ce qu'il faut pour survivre un peu plus longtemps dans un monde qui dérive, qui devient fou. Il peut paraître froid, on peut entendre dire qu'il est le pire de tous, il ne le niera pas, il assume ce qu'il est, le revendique même à haute voix, pourtant quand on le regarde droit dans les yeux, quand on prend le temps de s'arrêter, d'aller au delà, plus loin que la façade, plus loin que la surface, on la voit, sa douceur, on voit l'amour qu'il a à donner mais qu'il a dû garder, on voit sa fragilité, sa peur d'être seul, quand on s'attarde suffisamment longtemps, on réalise bien vite que Pandore, derrière le masque du jeune homme, est resté l'enfant à qui on a tout volé, tout retiré, un enfant qui n'a jamais grandi, un enfant fatigué



Biographie


Le feu qui crépitait dans la cheminée, l'odeur de bois brûlé qui envahissait la maison, les bruits de pas précipités, les rires des enfants en train de jouer, les voix basses des adultes en train de discuter, et toi, Pandore, toujours le petit dernier, le plus discret, celui qu'on oubliait souvent, ne regardait jamais vraiment, qui en profitait constamment pour t'éclipser par la porte qu'un plus grand avait oublié de fermer. Toi qui aimait depuis l'instant où tu avais appris à marcher, courir dans les rues, grimper sur les toits, te faufiler partout pour entendre tout ce que tu ne devais pas, toi, Pandore, l'espion né, qui t'amusait des secrets des autres, qui t'amusait à observer les gens, à les apprendre à les connaitre vraiment, tu avais seulement cinq ans et pourtant tu comprenais déjà qu'ils n'étaient jamais ce qu'ils prétendaient, qu'ils étaient vraiment eux-même seulement dans l'ombre, bien cachés, persuadés d'être à l'abri des regards indiscrets, tu avais seulement cinq ans et tu en savais déjà plus sur le monde que n'importe qui, seulement cinq ans et une sagesse insoupçonnable derrière tes grands yeux innocents.
Cinq ans. L'âge aussi où pour toi tout s'est effondré.
Quand on t'interroge sur ce sujet aujourd'hui, tu réponds inlassablement que tu ne te rappelles de rien, que tu étais trop jeune, que ton cerveau a probablement voulu se protéger en effaçant les horreurs du passé, mais il n'en est rien et ton cerveau n'a jamais eu cette bonté, tu te souviens de tout, chaque détail est gravé derrière tes paupières et revient te hanter à la nuit tombée, tu te rappelles encore, du silence qui t'a frappé alors que tu rentrais. Le manoir n'était jamais silencieux, il y avait toujours un enfant pour hurler, quelqu'un qui parlait, qui bougeait, des objets qui tombaient, et pourtant c'était le silence qui régnait, tu te rappelles avoir hésité, poussé la porte d'une petite main tremblante, hésitante, alors que les battements de ton cœur s'accéléraient, sursautant en entendant le grincement pourtant si familier et ensuite, l'enfer devant tes yeux, les corps de toute ta famille, de ton clan, tous morts, tués.
Tu avais cinq ans, et la mort n'était pour toi qu'un concept flou, qu'on ne t'avait jamais vraiment expliqué, tu te rappelles avoir tenté de les réveiller, avec ta magie encore balbutiante, tu te rappelles les avoir secoués, un par un, leur sang tâchant tes mains, appelés en vain.
Tu as mis encore quelques heures à comprendre qu'à présent tu étais seul, le dernier de ton clan, le seul survivant...Et pourtant tu ne te rappelles pas avoir pleuré, tu te rappelles juste avoir ramassé des affaires, fait ton sac et être parti, tu n'étais pas stupide, tu te doutais bien que ceux qui les avait tués ne mettraient pas longtemps à comprendre qu'ils avaient oublié quelqu'un, et même si tu n'étais qu'un bambin tu savais l'importance de garder en vie ta lignée, on avait déjà commencé à te l'enseigner. Heureusement pour toi tu savais te débrouiller, tu as toujours su voler, te cacher, trouver des endroits où te réfugier, et surtout tu as aussi toujours su comment te faire aimer, durant les premières années c'est probablement ce qui t'as sauvé, la pitié que tu attirais, vampires, loups garou, c'était comme si le monde surnaturel s'était allié pour te préserver, pour que tu puisses grandir, vivre, devenir un jour le sorcier que tu aurais dû être si on ne t'avait pas tout arraché, peut être qu'ils sentaient ta particularité, qui sait ? Peut être qu'ils avaient deviné ce secret que tu cachais, l'avenir qui t'apparaissait.
Il t'aura fallu quelques années supplémentaires, il aura fallu que tu arrives à l'aube de tes vingt ans, que tu poses les pieds à Los Angeles, pour enfin mettre fin à ton errance, pour mettre un point final à quinze ans de fuite, quinze ans dans les rues à prendre les mains qu'on te tendait et à essayer d'avancer, quinze ans pour réaliser que tu ne serais jamais en paix et décider de laisser exploser ton désir de te venger. Même si tu te tiens loin des conflits, même si tu ne prends jamais parti, tu es un poison, un serpent, une maladie, tu n'as jamais renoncé à espionner mais aujourd'hui tu as appris que les informations avaient un prix, tout comme tu as aussi appris que le cœur des humains désespérés est prêt à croire n'importe quoi, payer n'importe qui pour entendre ce qu'il désire.
Tu as bâti ta nouvelle vie sur des informations que tu vends en te fichant éperdument des conséquences qu'elles auront pour le reste du monde, tu as bâti ta nouvelle vie en arnaquant des humains suffisamment faibles, suffisamment désespérés pour décider de croire à nouveau en la magie, tu leur fais croire à des visions que tu aurais eu, tu leur vends des fausses potions qui n'auront aucun effet, et tu t'y complets, c'est ta vengeance parce que tu le sais, les humains sont ceux qui ont assassiné les tiens, parce que tu as compris que la chasse aux sorcières même si elle n'est plus publique existe encore et que tu les hais pour ça, tu les hais pour avoir encensé la magie pendant des millénaires avant de vous pourchasser, tu les hais pour leurs sectes, leurs organisations secrètes qui continuent à vous assassiner en toute impunité, tu les hais quand ils se tournent vers toi, te supplient d'aider, tu les hais à chaque instant, pas un jour ne passe sans que tu ne désires leur mort et c'est pour ça que tu aimes aussi les visions que tu as, l'Apocalypse, la fin des temps, quelle importance si tu y passes aussi, tant qu'eux sont exterminés, tu seras capable de mourir en paix.






Avis



Surnaturel

En tant que sorcier, Pandore croit évidemment au surnaturel mais son avis sur la question est quant à lui beaucoup plus extrême, au delà d'une simple croyance, il est persuadé que les êtres surnaturels, peu importe leur race sont meilleurs que les humains qu'il considère comme les pires créatures connues à ce jour. Il les hait pour le meurtre de son clan et pour les événements du passé, il rêverait d'un monde sans humains, seulement dominé par les êtres qu'il considère comme "supérieurs".
Spiritualité

Pandore est panthéiste, par tradition familiale, il ne croit pas en un ou des dieux en particulier, mais il croit en la nature, pas de prières pour lui, juste se promener suffit, il fête tout de même certaines fêtes païennes comme Yule

Détails

On m'appelle Estelle ou Silver j'ai 22 ans. J'ai découvert le forum par Paigou et je trouve que il est cool . Mon personnage est inventé. Je me connecte 3 ou 4/7.
En ce qui concerne le parrainage : ça ira merci.
Dernier petit mot : rendeer
Bienvenue <3




Dernière édition par Pandore Evans le Jeu 2 Mar - 1:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maxwell Snyder
avatar
Dr House


J'ai : 32 ans et je suis : en couple (plus ou moins) . Mon avatar est : Jack Falahee . :

et j'ai posté : 365 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 11/09/2016 Je n'oublie pas de remercier : tearsfly., dailyjackfalahee pour mon profil et j'ai : 1014 points. Dernier petit détail, je joue également : Tennessee & Rika Inventaire : : Renard à neuf queues
Dernier mot : :




MessageSujet: Re: We’ve taken more than we can give - Pandore   Mar 28 Fév - 9:41

Ah ça me dit quelque chose xD
Welcome unicorn

_________________

I've seen what man can do when the devil lives inside you



Charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: We’ve taken more than we can give - Pandore   Mer 1 Mar - 2:54

Eh ouiii c'est moi 8D Ca faisait longtemps xD

Merci rendeer rendeer
Revenir en haut Aller en bas

Maxwell Snyder
avatar
Dr House


J'ai : 32 ans et je suis : en couple (plus ou moins) . Mon avatar est : Jack Falahee . :

et j'ai posté : 365 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 11/09/2016 Je n'oublie pas de remercier : tearsfly., dailyjackfalahee pour mon profil et j'ai : 1014 points. Dernier petit détail, je joue également : Tennessee & Rika Inventaire : : Renard à neuf queues
Dernier mot : :




MessageSujet: Re: We’ve taken more than we can give - Pandore   Sam 4 Mar - 12:05



Bienvenue Pandore !

Ta fichée est validée ! love
Matthew Daddario ça va faire plaisir à certaines ça xD Très bonne présentation rien à dire. J'aime bien l'idée du sorcier qui en veut aux humains pour un massacre souvent c'est dans le sens inverse, ça fait du bien de voir du changement. Et à ce que je vois, l'écriture à la deuxième personne est à la mode xD
Donc maintenant, le blabla habituel xD Tu peux créer ta fiche de lien ici et aller visiter les autres fiches, je suis certaine que tu trouvera ton bonheur o/ Si tu as une question ou une suggestion n'hésite pas, Paige et moi sommes là pour ça  bounce

Merci de nous avoir rejoins et bon amusement love

Le Staff.


_________________

I've seen what man can do when the devil lives inside you



Charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

We’ve taken more than we can give - Pandore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» TRISTAM ✎ nobody can give you equality, or justice, or anything. if you're a man, you take it.
» [Event & Libre] Give me liberty, or give me death

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Comédie :: To the earth :: Can I Choose My Fate ? :: Validées-