Divine Comédie


 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Devil's Backbone | Maxwell & Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Maxwell Snyder
avatar
Dr House


J'ai : 32 ans et je suis : en couple (plus ou moins) . Mon avatar est : Jack Falahee . :

et j'ai posté : 365 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 11/09/2016 Je n'oublie pas de remercier : tearsfly., dailyjackfalahee pour mon profil et j'ai : 1014 points. Dernier petit détail, je joue également : Tennessee & Rika Inventaire : : Renard à neuf queues
Dernier mot : :




MessageSujet: Devil's Backbone | Maxwell & Thomas   Dim 30 Avr - 23:30


Devil's Backbone

- Maxwell & Thomas -


There wasn’t a wrong or a right he could choose
He did what he had to do

Les choses auraient pu devenir tellement différentes. Maxwell aurait pu souffrir de cet accord, de sa relation avec Jack, de ces enfants non-désirés qu’il devait désormais assumer. En réalité, n’importe quel autre homme aurait sans doute été profondément marqué de ce choix qu’il avait fait mais, Maxwell était déjà si profondément marqué que ces petits désagréments n’étaient rien. Désormais Enzo était libre. Le démon avait rempli sa part du contrat, c’était à lui de remplir la sienne. Ainsi, le médecin au cynisme légendaire se retrouvait assistant du démon, chargé de ramener des âmes. Pouvait-il en toute conscience pousser des gens à signer un accord qui leur couterait sans doute la vie ? Oui. Bien sûr, ses nuits s’étaient faites un peu plus courtes mais, sans plus.

Voir le monde avec les yeux de Maxwell était quelque chose d’aussi fascinant que terrifiant. Il était d’une logique dangereuse, une manière de pensée qui avait apporté l’horreur à travers l’histoire. Misanthrope n’était pas un terme suffisant pour décrire la relation entre le médecin et le reste de l’humanité. Pour lui, le monde irait bien mieux sans une grande partie de la population. Améliorer l’espèce par la sélection naturelle lui semblait la seule réponse logique aux fléaux du monde moderne. La vie était un cadeau précieux dont beaucoup n’étaient pas dignes. Faire signer un accord avec le diable à ces personnes lui donnait simplement l’impression de continuer l’œuvre froide décrite par Darwin. Avec ses propres critères bien évidemment.

La dernière signature, il l’avait obtenue hier. C’était un homme gravement meurtri dans un accident de voiture dont l’alcool avait été responsable. L’homme en question n’avait pas bu et allait passer le reste de sa vie dans la souffrance et le handicap. Maxwell ne faisait que lui épargner une déliquescence trop lente. Evidemment, ce cas le renvoyait face à un miroir. Bientôt, ce serait à son tour qu’un étudiant bourré ou pas lui roule dessus. Le reste de l’humanité avait le luxe de l’espoir d’un avenir meilleur, même le plus miséreux. Le jeune sorcier n’avait pas cette chance, son avenir était tout tracé et il se savait le devoir d’y mettre un propre terme avant que la maladie ne le fasse. Récemment, il avait fait un test. Le résultat était difficile. En effet, le premier grain de sable s’était écoulé et il n’était plus question de quelques années. Cette information, il en était le seul gardien. Pour l’instant, aucun grain de sable n’avait réussi à perturber de manière visible ses engrenages et il était exempt de questions et de regard de pitié. Pour l’instant.

Aujourd’hui, il était dans un pub irlandais près d’Hollywood. Sur sa table, un whisky écossais, un vrai, pas un de ces bourbons ignobles qui servaient à rendre les américains encore plus détestables. Le père du médecin étant à moitié écossais et à moitié irlandais, ça ne rigolait pas avec le whisky. A côté du verre délicatement ambré, il y avait son ordinateur qui attirait toute son attention. Comme toujours, le jeune sorcier travaillait. Jamais il n’arrêtait et jamais il ne se laissait. Maintenant que le sablier commençait à se vider avec précision, l’urgence le prenait. Fonder une famille, profiter de la vie, faire en sorte de manquer à ses proches, il s’en moquait complètement. Ce qui l’intéressait, c’était laisser son nom dans la science et la quête du savoir.

Quand un homme s’installa devant lui, à sa table, il ne leva pas les yeux, beaucoup plus intéressé par les résultats d’une expérience toute récente. Sans quitter l’écran du regard, il sorti d’une poche interne de sa veste une dizaine de feuilles de papier pliée en leur milieu. Il les posa sur la table sans ménagement.

« Voilà les 10 manquantes », dit-il simplement.

Sa voix ne transmettait aucune agressivité, rien. Il se fichait de ces âmes damnées tant qu’il avait ce qu’il voulait au final. Quand il leva enfin les yeux de son précieux écran, il remarqua que le démon était toujours présent.

« Qu’est-ce qu’il y a ? », demanda-t-il un peu plus irrité de devoir être impliqué dans une interaction sociale plus longtemps.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.




_________________

I've seen what man can do when the devil lives inside you



Charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Thomas A. Jacobs
avatar
Alpha King


J'ai : 24 ans, je crois et je suis : célibataire . Mon avatar est : Gaspard Ulliel . :

et j'ai posté : 141 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 27/11/2016 pour mon profil et j'ai : 140 points. Dernier petit détail, je joue également : Wyatt Korbin Inventaire : : Télékinésie
Dernier mot : :

Bow down plead for your innocence
Heads will roll if you don't repent



Age : 21

MessageSujet: Re: Devil's Backbone | Maxwell & Thomas   Sam 13 Mai - 17:47

Thomas A. Jacobs & Maxwell SnyderYou can't be more desperate than when you ask for a demon's help
Devil's Backbone


Deux jours avant

« Bon ... On dirait qu'il est temps de s'y mettre. »

23h30. Devant un complexe de détention de haute sécurité. Seul deux types de personnes y sont présentes : L'organisation qui gère les lieux et leurs prisonniers. Ils ne se doutent pas qu'une personne d'un troisième type les observe, non loin. Ni plus ni moins que le démon le plus influent de la ville. Thomas Andrew Jacobs.  La raison de sa présence ici ? Un certain Lorenzo Melanoti. Le démon avait réussi à obtenir divers renseignement au sujet de cet individu, notamment son apparence. Un renseignement qui lui suffirait à extraire le vampire. Adossé tranquillement contre un arbre, Thomas observait l'entrée de la zone. Deux gardes lourdement équipé, presque de niveau militaire, occupent l'entrée principale, une grande porte métallique légèrement renforcée dans l'épais mur du bâtiment. Au-dessus, un total de six hommes tournent sur les hauteurs sur des chemins de ronde, et les alentours sont éclairés par de grands projecteurs. Toutes les ouvertures visibles ne font que la taille de meurtrières de château, et semblent condamnées par des barreaux en fer épais. Parvenir à s'introduire dans ce bâtiment risque de demander un peu de temps et d'effort. Le démon commence à réfléchir à une technique d'approche ... Il prends le temps d'étudier les rondes des gardes, les mouvements des projecteurs, les champs de vision des gardes de la porte. Après une petite étude des lieux, le démon se lance. Il s'avance, tapis dans les fourrés, et se téléporte contre le mur. Les gardes en hauteur et les  projecteurs ont été évités pour le moment. Discrètement, il longe le mur, tentant de ne pas attirer l'attention. Arrivé à proximité, il parvient à se téléporter dans le renfoncement de la porte, juste derrière les deux gardes qui parlent de tout et de rien. Discrètement, il saisit les deux hommes par la nuque et les empoigne tellement fort que les deux hommes se font briser la nuque, s'effondrant au sol sans un bruit.

« Tssk, presque trop facile. »

Une téléportation plus tard, le démon franchit la porte, et commence à s'enfoncer dans les couloirs du bâtiment. De son oeil aiguisé, il repère toutes les caméras de surveillance et d'un simple geste de la main, il se sert de la télékinésie pour les arracher et les envoyer contre les murs. De nombreux gardes tente d'arrêter le démon, mais tous se font repousser, et pour les plus chanceux, ils meurent rapidement. Une fois enfoncé dans les couloirs de détention sécurisé, le démon en costume avance, pas par pas, dans les longs couloirs sombre du complexe. Ses bruits de pas résonnent, jusqu'à s'arrêter devant une cellule. Dedans, un homme semblant agonisant, presque mort, pâle et empli de veines sombres. Visuellement, il correspond parfaitement à la description de Lorenzo.

« Regardez-moi ce déchet ... »

Empoignant la port de cellule, il l'arracha d'un coup sec et l'envoya de l'autre côté du couloir. Le vampire était bien trop faible pour faire quoi que ce soit, ne serait-ce que se lever. Le démon l'agrippa par le poignet et s'arrangea pour le soulever sur ses épaules. Maintenant le plus dur restait à faire : évacuer le bâtiment. Avec un homme presque mort sur les épaules et la possibilité que des renforts débarquent, il va falloir faire vite. Le démon se dirigea alors vers la sortie et essaya d'aller le plus vite possible, espérant ne pas rencontrer de résistance. Il parvint à échapper aux renforts et quitta l'énorme bâtiment. Après un transport long et laborieux, il arriva finalement dans un ancien squat, où plus personne n'allait depuis quelques mois. Comme prévu, il y trouva une baignoire remplie de sang.

« Bon, c'est parti. »

Le démon posa sa main sur le front de Lorenzo et se concentra grandement, forçant les barrières mentales du vampire, et parvint à pénétrer dans son esprit. Les yeux écarquillés du vampires se vidèrent de leur lumière. Le démon resta concentré durant de longue minute, le temps de forcer le vampire à ingurgiter tout le sang contenu dans la baignoire. Il n'avait pas été nourri depuis tellement longtemps qu'il avait besoin d'être sevré. Une fois le vampire nourri, le démon put relâcher son contrôle. Il restait un problème. Briser son amnésie. Le démon avait étudié la question. Et lors de sa courte intrusion dans l'esprit de Lorenzo, Thomas avait eut la confirmation de ce qu'il pensait. Il suivit donc la procédure qu'une sorcière lui avait donné, cependant, il y avait un inconvénient : Lorenzo ne se souviendrait pas de sa captivité, et s'évanouirait sans doute lors de la libération de sa mémoire, qui prendrait du temps. Un long moment s'écoula, et effectivement, le vampire perdit connaissance. Le démon le laissa dans le couloir, sachant l'endroit abandonné. Maintenant, il était temps d'aller récupérer son dû.

Aujourd'hui

15h45, le démon arrive devant l'un des pubs qu'il a pris l'habitude de fréquenter. C'est le lieu de rendez-vous que lui a fixé son client. Il entre dans l'établissement, et son premier arrêt se fait au comptoir, où il demande un whisky irlandais, évidemment. Il repère ensuite son client, et s'installe en face de lui, sans un mot. Mais en reniflant, il sens quelque chose d'étrange. Maxwell sortit de sa poche intérieur un tas de feuilles pliées et les envoya au démon en les faisant glisser sur la table, n'accordant d'ailleurs pas le moindre regard à ce dernier.

« Voilà les 10 manquantes. »

Le démon attrapa les documents et les feuilleta rapidement. Tout est en ordre. Cependant, le démon ne quitta pas sa place, et avala une gorgée de whisky.

« Qu'est-ce qu'il y a ? »

Le démon toussa légèrement et regarda le verre de Maxwell.

«De l'écossais ... Tu me déçois. Enfin bref, je suis pas là pour juger tes goûts. Tu ne voulais pas que je te psychanalyse, mais n'oublies pas que maintenant que je me suis occupé de ton cher vampire, tu me dois quelques ... Explications. Alors je t'écoute. »

Motivé à obtenir ses réponses, le démon planta ses coudes sur la table et lia ses mains, transperçant son interlocuteur du regard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maxwell Snyder
avatar
Dr House


J'ai : 32 ans et je suis : en couple (plus ou moins) . Mon avatar est : Jack Falahee . :

et j'ai posté : 365 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 11/09/2016 Je n'oublie pas de remercier : tearsfly., dailyjackfalahee pour mon profil et j'ai : 1014 points. Dernier petit détail, je joue également : Tennessee & Rika Inventaire : : Renard à neuf queues
Dernier mot : :




MessageSujet: Re: Devil's Backbone | Maxwell & Thomas   Lun 15 Mai - 22:20


Devil's Backbone

- Maxwell & Thomas -


There wasn’t a wrong or a right he could choose
He did what he had to do

Dans ce bar, le démon était assis là, face à Maxwell. Les feuilles de papier maudites étaient sur la table en bois, dernier payement de leur transaction magique. Ces banales feuilles de papiers signaient l’aller simple du médecin vers les Enfers mais, il s’en fichait. Il ne croyait pas au Paradis ni à l’Enfer et, dans l’hypothèse où ces hypothétiques endroits seraient hypothétiquement réels, aucun mortel ne pouvait savoir quel critère garantissait l’entrée dans l’un ou l’autre. Ainsi, il se permettait d’éviter de penser aux conséquences morales de ses actes. La seule chose qui l’intéressait était qu’Enzo soit libre, même s’il n’étaient pas ensemble. Mais, ce n’était pas la question du moment. Malheureusement, le démon était toujours assis là sur cette table, face à lui.

«De l'écossais ... Tu me déçois. Enfin bref, je suis pas là pour juger tes goûts. Tu ne voulais pas que je te psychanalyse, mais n'oublies pas que maintenant que je me suis occupé de ton cher vampire, tu me dois quelques ... Explications. Alors je t'écoute. »

Le médecin leva les yeux vers lui, affichant une mine contrariée. Sa mémoire, toujours aussi performante lui renvoyait le souvenir de leur première rencontre. Le démon avait fait son petit cinéma de psychanalyste, sans résultat. Il avait terminé en lui disant qu’il voulait savoir qui il était, réellement.

Cette étrange obsession mettait Maxwell mal à l’aise. Pas besoin d’être particulièrement doué pour se douter que Thomas avait une idée derrière la tête. La vie du médecin était d’une étonnante complexité mais, il ne s’en rendait pas toujours compte. Au mieux, il pouvait lister les faits un à un, sans en exposer les émotions qui allaient avec. De plus, il ne voulait pas aborder certains faits comme la fatalité de sa maladie, son Huntington. Rien qu’il soit au courant des sentiments qu’il éprouvait pour Enzo le dérangeait au plus haut point.

« Ma vie n’a aucun intérêt aux yeux d’un démon »

Il se reconcentra sur les chiffres qui défilaient sur son écran, résultats d’une expérience qu’il devait juger et évaluer. Malheureusement, il n’arrivait pas à se concentrer, déranger par son interlocuteur ennuyant. Enervé, il soupira et passa une main dans ses cheveux noirs de jais, levant les yeux au ciel.

« Qu’est-ce que tu veux savoir ? Et, je te signale que l’Ecosse est le pays du whisky, le whisky irlandais n’est qu’une pâle copie »

Son père était à moitié irlandais, à moitié écossais, le whisky, il connaissait.

« Trouve toi d’autres clients, cette ville en regorge, crois-moi. Je t’ai invoqué pour un problème qui est désormais réglé. Tu as rempli ta part du contrat, je t’ai payé exactement le nombre d’âmes requises et dans les temps requis. Maintenant, va trouver quelqu’un d’autre avec qui tu peux te prendre pour Freud junior. »

C’était clair et précis. Maxwell adorait parler de lui mais, pas de sa vie privée. Il voulait parler de son travail, pas des méandres de son âme. Il savait pour le côté sorcier de sa vie et, il savait pour Enzo, c’était suffisant.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


_________________

I've seen what man can do when the devil lives inside you



Charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Thomas A. Jacobs
avatar
Alpha King


J'ai : 24 ans, je crois et je suis : célibataire . Mon avatar est : Gaspard Ulliel . :

et j'ai posté : 141 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 27/11/2016 pour mon profil et j'ai : 140 points. Dernier petit détail, je joue également : Wyatt Korbin Inventaire : : Télékinésie
Dernier mot : :

Bow down plead for your innocence
Heads will roll if you don't repent



Age : 21

MessageSujet: Re: Devil's Backbone | Maxwell & Thomas   Mar 16 Mai - 15:02

Thomas A. Jacobs & Maxwell SnyderYou can't be more desperate than when you ask for a demon's help
Devil's Backbone

Impassible, le démon garda son regard fixé sur le médecin, avalant doucement son whisky.

« Ma vie n’a aucun intérêt aux yeux d’un démon »

Aux yeux d'un simple démon, non. Mais aux yeux de Thomas, il y avait quelque chose ... D'étrange. Une sensation particulière qui titillait l'esprit particulièrement agité du démon. Les derniers jours avaient laissé deviné à Thomas que Maxwell n'était pas qu'un simple mortel, mais un adepte de la magie. Mais ce n'était pas ça qui faisait tiquer Thomas, non. C'était autre chose, quelque chose de plus ... Profond.

« Qu’est-ce que tu veux savoir ? Et, je te signale que l’Ecosse est le pays du whisky, le whisky irlandais n’est qu’une pâle copie »

Un rictus apparu sur le visage du démon. N'importe qui d'autre y aurait laissé sa tête, mais pour le moment, Thomas avait besoin de réponses de la part du sorcier.

« Trouve toi d’autres clients, cette ville en regorge, crois-moi. Je t’ai invoqué pour un problème qui est désormais réglé. Tu as rempli ta part du contrat, je t’ai payé exactement le nombre d’âmes requises et dans les temps requis. Maintenant, va trouver quelqu’un d’autre avec qui tu peux te prendre pour Freud junior. »

Le démon s'accouda à la table, finissant son verre, et planta son regard de braise dans celui du sorcier, prenant son air le plus sérieux.

« Évite de jouer à ça avec moi, Snyder. Me prends pas pour un con. »

Ça fait partie des choses que Thomas ne supporte pas. Qu'on essaie d'outrepasser certains accords. Qu'on essaie de l'esquiver. Qu'on tente de le prendre pour un con.

« Certes le paiement papier a été respecté. Mais notre accord ne s'arrêtais pas là. Ai-je réellement besoin de te le rappeler ? »

Se concentrant suffisamment devant l'air impassible du docteur, le démon laissa doucement une petite voix s'insinuer dans l'esprit de son interlocuteur, comme un murmure inévitable ...

« Je veux savoir que tu es réellement. Ce que tu caches. Je sens qu'il y a quelque chose en toi qui n'est pas habituel. Je veux savoir ce que c'est. Une fois que j'aurais remis ton vampire en état, je veux savoir qui tu es, et ce que tu es. »

« Il me semble avoir honoré tous les termes de notre accord. Et il me semble qu'il te reste des termes à honorer. Ne m'oblige pas à te forcer la main. Crois-moi, tu n'aimerais vraiment ... Vraiment pas ça. »

Impassible, le démon avait planté son coude sur la table, et planté son regard dans celui du médecin. Il n'était, à ce moment précis, décidé qu'à une chose : Faire cracher le morceau à Maxwell.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maxwell Snyder
avatar
Dr House


J'ai : 32 ans et je suis : en couple (plus ou moins) . Mon avatar est : Jack Falahee . :

et j'ai posté : 365 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 11/09/2016 Je n'oublie pas de remercier : tearsfly., dailyjackfalahee pour mon profil et j'ai : 1014 points. Dernier petit détail, je joue également : Tennessee & Rika Inventaire : : Renard à neuf queues
Dernier mot : :




MessageSujet: Re: Devil's Backbone | Maxwell & Thomas   Mar 16 Mai - 21:34


Devil's Backbone

- Maxwell & Thomas -


There wasn’t a wrong or a right he could choose
He did what he had to do

Maxwell ne voulait pas parler et, le démon ne semblait pas particulièrement enchanté par sa décision. Ses airs sérieux montraient toute la détermination dont il était capable.

« Évite de jouer à ça avec moi, Snyder. Me prends pas pour un con. »

Il ne le prenait pas pour con, juste pour un autre être vivant sur sa liste qui ne devait pas connaitre les détails de sa vie.

« Certes le paiement papier a été respecté. Mais notre accord ne s'arrêtais pas là. Ai-je réellement besoin de te le rappeler ? »

Le rappel n’était pas nécessaire, la mémoire du médecin était sans défauts… pour l’instant. D’un coup, il se sentit particulièrement mal, épris d’un malaise d’un nouveau genre. Une voix s’immisçait dans sa tête, une voix qui n’était absolument pas la sienne.

« Je veux savoir que tu es réellement. Ce que tu caches. Je sens qu'il y a quelque chose en toi qui n'est pas habituel. Je veux savoir ce que c'est. Une fois que j'aurais remis ton vampire en état, je veux savoir qui tu es, et ce que tu es. »

C’était presque comme un souvenir, une impression qui semblait tellement réelle. Pourtant, il y avait quelque chose, comme un détail qui clochait, n’allait pas, qui démasquait son caractère factice. Le sorcier se sentait tellement mal qu’un long frisson remonta le long de son dos et qu’il serra les mâchoires si fort qu’il en avait mal aux dents. Son souffle était coupé et toutes ses capacités étaient dirigées vers cette pensée intrusive dont il voulait absolument se débarrasser.

« Il me semble avoir honoré tous les termes de notre accord. Et il me semble qu'il te reste des termes à honorer. Ne m'oblige pas à te forcer la main. Crois-moi, tu n'aimerais vraiment ... Vraiment pas ça. »

Il le regarda, encore plus énervé qu’au départ. Il se sentait trahi et dupé. Ses pensées étaient privées, complètement privées. Néanmoins, le médecin ne pouvait rien faire contre un démon, absolument rien faire. Le provoquer n’était pas une option viable, pas du tout. Pour une fois, Maxwell devait mettre de côté son animosité légendaire. Il essaya difficilement de se détendre, relâchant ses mâchoires et soufflant l’air qui lui avait manqué quelques secondes.

« Qu’est-ce que tu veux savoir ? », demanda-t-il sans pouvoir autant cacher tout son énervement. Son visage n’était pas aussi sérieux que celui de son interlocuteur plus qu’agaçant, il était fermé et ses yeux noirs de haines et de colères. D’un coup, il regrettait d’avoir fait appel à lui pour régler son problème de vampire.

Après tout, Thomas ne savait pas pour sa maladie ni pour les détails de sa vie, ses questions ne porteraient pas dessus. De plus, rien ne l’obligeait à dire la vérité. Si le démon voulait entendre une belle histoire, il allait être servi. L’inventivité littéraire n’était pas sur la liste de ses dons particuliers mais, il pouvait bien faire un effort pour ce cas spécial. Néanmoins, croire que le démon allait laisser tomber si facilement était plutôt naïf de sa part.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


_________________

I've seen what man can do when the devil lives inside you



Charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Thomas A. Jacobs
avatar
Alpha King


J'ai : 24 ans, je crois et je suis : célibataire . Mon avatar est : Gaspard Ulliel . :

et j'ai posté : 141 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 27/11/2016 pour mon profil et j'ai : 140 points. Dernier petit détail, je joue également : Wyatt Korbin Inventaire : : Télékinésie
Dernier mot : :

Bow down plead for your innocence
Heads will roll if you don't repent



Age : 21

MessageSujet: Re: Devil's Backbone | Maxwell & Thomas   Mer 17 Mai - 16:12

Thomas A. Jacobs & Maxwell SnyderYou can't be more desperate than when you ask for a demon's help
Devil's Backbone

« Qu'est-ce que tu veux savoir ? »

« Et bien tu vois quand tu veux ... »

Le démon se racla légèrement la gorge, finissant son whisky, et remis ses cheveux sauvages en place.

« Pas besoin de passer par les choses ... Basiques. Je sais que tu t'appelles Maxwell Snyder, que tu es médecin, et que tu ... Sais faire des choses très particulières avec tes mains, tes paroles et ton esprit, si tu vois ce que je veux dire. »

Autant être cash, le démon savait bien que Maxwell était un sorcier, il avait fini par l'apprendre alors qu'il préparait la libération du vampire. Cependant certaines choses tournaient encore dans la tête du démon. Il était sûr que quelque chose de particulier résidait en son interlocuteur. Une chose qui le titillait depuis leur première rencontre. Thomas avait déjà rencontré des sorciers, mais jamais il n'avait eu ce ressenti étrange ... Il devait savoir d'où ça venait, quitte à prendre le contrôle de l'esprit de son interlocuteur.

« Ce que je veux savoir, c'est qui tu es ... Au fond. Je veux savoir ce que tu caches au fond de toi. Je veux savoir d'où tu viens ... »

Le démon était persuadé que le sorcier médecin avait quelque chose de particulier, une chose que le démon devait absolument découvrir. C'était sûr. le démon avait cette impression particulière qu'il n'avait avec personne d'autre.

"Le monde tel que tu l'as connu n'est plus" lui disait-on encore en Enfer, alors qu'il prévoyais son échappée. "Tu seras sans doute perdu, et tu trouveras beaucoup de choses étranges. Mais sache que rien n'est une coïncidence. Ceux d'entre nous qui quittent les basses terres sont des êtes supérieures, qui ne sauraient se faire tromper par une simple impression. Chacune de tes émotions aura un sens. Chacun de tes ressentis aura une justification. Sache-le. Et si tu ne le crains pas, alors tente d'affronter ce monde qui n'est plus le tien."

N'ayant jamais réellement fait attention à ses paroles, le démon irlandais n'avait eu qu'une seule réponse à tout ça. "Ce monde qui n'est plus le mien ... J'en referais le mien."
Alors animé d'une rage sans pareille, il n'avait pas réellement pesé le poids de ses mots. Il se rendait petit à petit compte que c'est ce qu'il était effectivement en train de faire. Il était en train d'orchestrer un chaos sans précédent afin de faire de ce monde sa propre vision de l'Enfer. Et c'était sa rage qui l'avait porté là. Son émotion n'était pas là pour rien, et il s'en rendait compte jour après jour. Il avait appris de ça. Et ce ressenti étrange, cette espèce de pulsion dans ses veines lorsqu'il était aux alentours du médecin, ça n'était pas anodin. Il y avait quelque chose de caché, non loin sous la surface, dans son esprit, dans son histoire, quelque part, qui justifiait forcément cette impression. Une impression que le démon ne pouvait définir par aucun mot. Pas tant qu'il ne saurait pas ce qui la provoque. Et il était prêt à tout pour découvrir d'où ça venait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maxwell Snyder
avatar
Dr House


J'ai : 32 ans et je suis : en couple (plus ou moins) . Mon avatar est : Jack Falahee . :

et j'ai posté : 365 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 11/09/2016 Je n'oublie pas de remercier : tearsfly., dailyjackfalahee pour mon profil et j'ai : 1014 points. Dernier petit détail, je joue également : Tennessee & Rika Inventaire : : Renard à neuf queues
Dernier mot : :




MessageSujet: Re: Devil's Backbone | Maxwell & Thomas   Sam 20 Mai - 22:26


Devil's Backbone

- Maxwell & Thomas -


There wasn’t a wrong or a right he could choose
He did what he had to do

Maxwell avait dû céder au démon même s’il avait juste envie de s’enfuir du bar, avec son verre de Whisky évidemment.

« Pas besoin de passer par les choses ... Basiques. Je sais que tu t'appelles Maxwell Snyder, que tu es médecin, et que tu ... Sais faire des choses très particulières avec tes mains, tes paroles et ton esprit, si tu vois ce que je veux dire. »

Le médecin leva les yeux en l’air, passablement agacé. Bien sûr qu’il voyait ce qu’il voulait dire. C’était quand même lui qui avait eu la mauvaise idée de l’invoquer.

« Ce que je veux savoir, c'est qui tu es ... Au fond. Je veux savoir ce que tu caches au fond de toi. Je veux savoir d'où tu viens ... »

Maxwell avait l’envie mordante de lui répondre qu’il était né à Dublin mais, il valait bien mettre son sarcasme légendaire de côté. Mais, les questions vagues ne lui plaisaient pas non plus. C’était un piège puisqu’il pouvait trop facilement en dire trop. Lui, d’un naturel si réservé se retrouvait à nu face à un démon un peu trop voyeur à son goût. Après un soupire, il referma l’écran de son ordinateur portable. Désormais, il n’avait plus d’endroit derrière lequel cacher son regard caramel bien plus expressif que ses mots. Que pouvait-il lui répondre ? Il se renfonça dans son siège et leva les yeux au ciel, fixant le plafond de bois. Au final, il trouva quoi répondre :

« Je suis le résultat de l’union d’une sorcière fantasque passionnée par l’amour et la vie et d’un humain médecin passionné par la science et le dépassement de soi. »

Inutile de préciser que Maxwell ressemblait bien plus à son père au niveau caractère. Tout dans ses mots et son comportement en témoignait. Il continua sa petite histoire en descendant les yeux sur son verre au liquide ambré.

« J’ai un frère jumeau. Vrai jumeau », se sentait-il obligé de préciser. « Il est bien meilleur en sorcellerie que moi et, dans beaucoup d’autres domaines »

En effet, son frère tenait plus du côté de sa mère et sa vie était parfaite. Tout le monde l’appréciait et c’était Maxwell qui était considéré comme le jumeau démoniaque. D’ailleurs, une touche d’aigreur vint teinter sa voix. Un serveuse vint à ce moment se mêler des pensées de Maxwell en apportant à leur table une petite assiette de biscuits avec un clin d’œil.
« Je n’aime pas les gens. Je ne dis pas ça pour me donner un air cool et détaché. Je le pense vraiment. Il y a trop de gens dans ce monde, trop de gens stupides qui auraient été éliminés si l’humanité ne s’évertuait à s’occuper des plus débiles. Toute cette masse pathétique tire l’espèce vers le bas et cette connerie va mal finir »

Maxwell avait sa propre vision de l’apocalypse. C’était plutôt une dystopie à la Brave New World qui étoufferait les jeunes prodiges pour éviter la contamination par les plus inutiles. Son ton trahissait toute la sincérité de ses propos. Au moins, le démon devait mieux comprendre pourquoi le sorcier avait eu une telle facilité à lui ramener deux dizaines d’âmes.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


_________________

I've seen what man can do when the devil lives inside you



Charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Devil's Backbone | Maxwell & Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» Tim Thomas
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Comédie :: Los Angeles County :: Central L.A :: Hollywood-