Divine Comédie


 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Can an Old Flame mend a Broken Heart ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Killian R. O'Canagan
avatar



J'ai : 379 ans et je suis : Célibataire, pour le moment . Mon avatar est : Sebastian Stan . : Little wolf Vampire

et j'ai posté : 34 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 12/05/2017 Je n'oublie pas de remercier : DoH pour mon profil et j'ai : 218 points. Dernier petit détail, je joue également : personne Dernier mot : :


I don't care what they're going to say. Let the storm rage on !


Age : 26
Localisation : On stage... or in someone's bed...

MessageSujet: Can an Old Flame mend a Broken Heart ?   Lun 15 Mai - 23:40




Être immortel comportait bien des avantages. L’avantage le plus évident était le fait d’être le témoin de l’histoire, de voir la marche du temps, de côtoyer des gens qui font l’histoire, de voir le monde évoluer sous leur impulsion ou être détruit par leur faute. Et il y avait aussi des gens plus anonymes, ceux qui se contentaient s’illuminer un bout du chemin, qui rendaient l’éternité moins solitaire, moins misérables. Certains Immortels finissaient par ne plus s’attacher à de telles personnes, par peur de souffrir au moment où l’être aimé finissait par vieillir et mourir tandis qu’eux-mêmes demeuraient jeunes et beaux comme au moment de leur transformation. D’autres transformaient le fruit de leur désir et le condamnaient à son tour à la misère de la solitude.

Killian était de ceux qui prenaient les compagnons de route sans jamais les transformer. Il ne voulait pas cueillir les fleurs, préférant profiter de leur parfum, comme un papillon volage. Il n’y avaient que trois hommes qui avaient réellement comptés dans sa vie : son premier amour, son créateur et son cher et tendre Ashray. Bon, l’homme avec il était en ce moment, Thomas, le PDG d’une grande maison de disques concurrente de la sienne, était bien parti pour compter réellement. Le Vampire était gentiment en train de tomber amoureux du beau brun.

Donc quand il avait reçu un message de son amant pour qu’il le rejoigne dans la soirée pour prendre un verre, Killian avait difficilement pu contenir son excitation. La journée avait passé beaucoup trop lentement et malgré le bon contact que le chanteur avait toujours avec ses fans, la séance de dédicaces de son dernier album n’avait sans doute pas été aussi chaleureuse qu’il avait l’habitude. Il se rattraperait un autre jour. Après plusieurs heures, il était rentré chez lui et s’était préparé pour son rendez-vous. Une bonne douche, un t-shirt bleu foncé avec un col en V, un pantalon en jean noir, un bracelet en cuir noir, un blouson noir, des bottes de même, un peu de parfum « Grain de Plaisir » et le voilà prêt pour aller trouver Thomas. Il prit sa décapotable et alla au lieu de rendez-vous. Il se gara devant le bar et rejoignit la table où l’attendait son amant, lui aussi magnifiquement vêtu et apprêté. Killian sourit et alla directement dans les bras du jeune homme qui l’embrassa de manière distante et lui demanda de s’asseoir.

Le PDG refusa qu’il lui prenne la main et lui donna une enveloppe qu’il avait reçue.  Le Vampire commençait à avoir un mauvais pressentiment et ouvrit le pli. Il contenait de multiples photos de paparazzis d’eux deux.


– Tu as une idée de comment gérer ça ? Ils ont menacé de donner ça à la presse et à mon épouse !

Le Vampire regarda les photos et se prit le visage dans les mains. Il ne savait même pas que Thomas était marié, il n’avait pas conscience que des paparazzis le suivaient. Sa manager allait le tuer. De quoi se mêlaient les gens, aussi ? Etaient-ils réellement intéressés par qui partageait son lit ? Quand il couchait avec des fans ou des anonymes, personne ne venait l’ennuyer. Alors pourquoi faire chanter Thomas ?

– On va trouver une solution, bébé. On peut y arriver, tu le sais. Je vais appeler Elaine, elle saura quoi faire…

La gifle fut cinglante. La musique parvint à peine à en couvrir le bruit. Quelques têtes se tournèrent vers eux, mais personne ne réagit. Ainsi étaient les gens : avides de savoir qui couchait avec qui, mais qui se fichaient éperdument de la violence qui n’était pas dirigée contre eux.
Le coup surprit tellement le Vampire qu’il sentit des larmes lui monter aux yeux. Il porta sa main à l’endroit où la claque l’avait atteint et regarda le PDG avec un air de chien battu. Il ne comprenait pas ce qui lui avait valu cette punition, ni ce mépris dans les yeux de son amant. Qu’avait-il fait de mal ?


– Tu ne diras rien à personne, tu entends ?! Ni à ta manager, ni à ta propre mère, ni à personne ! Tu as fait bien assez de mal comme ça !

– Qu… quoi… ? Comment ça « J’ai fait assez de mal » ? Je n’ai jamais menti, je n’ai jamais triché ! Ce n’est pas moi qui ai menti à une femme que je ne désire même pas… !

Une seconde claque retentit et cette fois, les larmes coulaient réellement. Des larmes de douleur, de frustration, de colère, de chagrin. Le Vampire tremblait, la main sur sa joue et les crocs presque sortit sous le coup de toutes ces émotions.

– Dis un seul mot de plus, s*lope, et je te jure que je ferai de ta vie un enfer ! Tu croyais vraiment que je pourrais tout abandonner pour tes beaux yeux. Tu n’es qu’un musicien de bas étage avec un beau visage, mais tu ne vaux même pas qu’on abandonne un dîner pour toi. Tu n’es bon qu’à écarter les cuisses !

Thomas ramassa sa veste et les photos et partit sans même payer sa consommation, en laissant le soin à un Killian choqué et en larmes. Le Vampire se laissa tomber sur le banc et se mit à fixer le vide, ses larmes coulant sur ses joues. Il avait peine à assimiler ce qui venait de lui arriver. Comment un homme qui lui avait dit de si jolies choses et qui lui avait souvent montré son attachement de diverses manières pouvait tenir de tels propos à son égard ? Il n’avait même pas la force de fomenter la vengeance qui allait forcément venir. L’épouse de Thomas saurait que son mari l’avait trompé… avant de mourir de manière atroce. Thomas aurait l’occasion de voir son monde éclater avant que le Vampire lui accorde une mort miséricordieuse. Mais pour l’instant, Killian était trop choqué pour réagir. Il avait été abandonné auparavant, mais la plupart du temps, les personnes étaient parties sans un mot, il n’y avait pas de haine, pas de violence…. Juste le silence. Qu’avait-il fait pour mériter une telle haine ?

Puis quelqu’un s’assit en face de lui et il lui fallut une bonne minute pour réagir…







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray R. Harper
avatar



J'ai : Beaucoup plus que tu ne le crois et je suis : Célibatard . Mon avatar est : Zachary Quinto . :

et j'ai posté : 61 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 26/04/2017 pour mon profil et j'ai : 205 points. Dernier petit détail, je joue également : personne Dernier mot : :
Quelque chose a changé. J'essaye de me souvenir.
Un écho d'un autre temps, d'un autre endroit...



MessageSujet: Re: Can an Old Flame mend a Broken Heart ?   Mer 17 Mai - 23:02

Can an Old Flame mend a Broken Heart ?It means that you will collect a lot of powers. You'll kill many people. You'll become strong, the strongest of them all. But in the end, it won't make any difference. We all gather to stop you. You're alone. No one will mourn your death. No one will shed a tear. No one. I wish I can change fate. But you must go on your path.( Halsey  → Control )
Quelques jours sont passés depuis ma rencontre avec lui. Maxwell Snyder, je crois. Ma mémoire est tellement défaillante que j'en viens a douter de tout. Tout ce que je sais c'est que je m'appel Ashray. Ashray Rayane Harper. C'est une certitude. Même si, actuellement, ma seule est unique certitude était que j'étais dans le doute. Il n'y a jamais de réel certitude. C'est la seule certitude que nous pouvons avoir.
Ashray Rayane Harper. C'était le nom qui avait finit par venir mourrir au bord de mes lèvres lors de son intérrogatoir. Alors, j'imagine que ce doit être ça. Mon nom. Qui je suis.
J'ignore, pourtant, toujours le reste. Mon seul espoir c'est que tout finisse par me revenir.
L'espoir. Un échappatoire possible. Les jours passent et je ne suis plus si confient.
On oublie pas qui on est comme ça...
Non.

Alors, que faire de ses journées lorsque l'on est amnésique ?
Ashray avait décidé de mettre le nez dehors aprés s'être enfermé pendant deux jours dans le premier hotel venu, pour...faire un point sur lui même. C'est a dire... eh bien, pas grand chose. Il connaissait son nom, c'était déjà ça.
Le démon avait espéré se reveiller un matin et se rappeler de tout. Mais non. La vie pouvait parfois se révéler cruelle.
Au coeur de l'enfer, certains devait s'en frotter les mains.
Ashray était donc allé, a pied, au premier bar venu, attiré par l'ambiance. Peut être trouverait il des réponses a ses questions a travers la vie d'autres gens. Original. Mais que pouvait on bien faire lorsque notre vie repartait a zéro...
Il resta d'abord a l'écart du monde, commendant une boisson non alcoolisé, parceque oui, il avait déjà assez de trouble de mémoire, puis s'installa contre le bar, observant l'agitation autour de lui.

-... Dis un seul mot de plus, s*lope, et je te jure que je ferai de ta vie un enfer ! Tu croyais vraiment que je pourrais tout abandonner pour tes beaux yeux. Tu n’es qu’un musicien de bas étage avec un beau visage, mais tu ne vaux même pas qu’on abandonne un dîner pour toi. Tu n’es bon qu’à écarter les cuisses !

Le démon se tourna en direction de la voix au moment même ou l'homme qui parlait avec le propriétaire de la voix se reçu une gifle magistral, se donnant en spectacle, par la même occasion.
Il sourit sans même s'en rendre compte. La parfaite réaction d'un démon. Comme ci le véritable Ashray avait reprit pleinement possession de lui l'espace d'une seconde.
Le rictus s'estompa bien vite, laissant place a de la peine lorsqu'il vit le jeune homme pleurer. Il eu alors la drôle d'idée de venir s'assoire a sa table. Il ne pouvait pas régler ses propres problèmes personnelles alors...pourquoi pas essayer de régler ceux des autres ?
Ashray le démon psychopathe avait définitivement prit sa retraite...jusqu'a quand.
Il s'assit donc a la table de l'homme, regrettant déjà son action sans même savoir que l'homme en face de lui n'était rien d'autre que...son ex. Un vampire avec qui il avait eu une histoire d'amour quand ce monde avait essayé de le rendre meilleur de part ses sentiments avant de disparaitre en enfer. Mais ça, bien sur, il ne pouvait plus le savoir.
Le monde est petit.
Le démon le regarda, donc, un instant pleurer jusqu'a ce que celui ci pose ses yeux sur lui. La présence d'Ashray sembla le dérouter. C'est le moment qu'il choisit pour revenir sur sa décision.

- Euh...excusez moi...j'ai du me tromper de table.

Pathétique. Il s'empressa de se lever sous le regard ébahi du vampire.




© 2981 12289 0

_________________
Everytime I close my eyes, it's like a dark paradise.
We've been here for I don't know how many years. Together. I've changed, I've repented. I'm never gonna hurt anyone ever again. And all this time, you were afraid to let me out. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Killian R. O'Canagan
avatar



J'ai : 379 ans et je suis : Célibataire, pour le moment . Mon avatar est : Sebastian Stan . : Little wolf Vampire

et j'ai posté : 34 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 12/05/2017 Je n'oublie pas de remercier : DoH pour mon profil et j'ai : 218 points. Dernier petit détail, je joue également : personne Dernier mot : :


I don't care what they're going to say. Let the storm rage on !


Age : 26
Localisation : On stage... or in someone's bed...

MessageSujet: Re: Can an Old Flame mend a Broken Heart ?   Jeu 18 Mai - 1:18




Une catin. Thomas l’avait traité de catin, comme les habitants de son village avaient toujours traité sa défunte mère.Le Vampire n’avait jamais connu celle qui lui avait donné la vie… et qui, semblait-il, avait voulu la lui reprendre immédiatement. Il s’était souvent demandé si ce n’était pas à cause de son père que la jeune femme – Killian s’était toujours imaginé sa mère comme une jeune femme aux yeux comme les siens, clairs et mélancolique, et aux cheveux bruns – avait cru bon de l’ajouter au sacrifice. Était-il le fruit d’un viol ? Son père avait-il séduit sa mère pour l’abandonner ensuite ? Ou bien, comme l’avait prétendu son père adoptif, avait-elle été une fille de mauvaise vie et avait-il hérité de ses péchés ? Dans sa longue vie, il avait exploré toutes les facettes de sa luxure, couchant avec des hommes de tous horizons et de toutes espèces. Il avait tout fait pour apaiser sa solitude, mais cela faisait-il de lui une s*lope comme l’avait dit l’homme qui venait de partir ? Un joli visage tout juste bon à écarter les cuisses et réchauffer le lit d’hommes de passage ? Elaine, sa manager, lui avait conseillé de se méfier de Thomas et il l’avait complètement envoyée sur les roses. Combien il regrettait maintenant de ne pas l’avoir écoutée. Il lui devrait des excuses et un câlin. La femme, une sorcière descendant du coven de celui de sa mère, s’occupait du chanteur comme une mère s’occupe de son fils et était toujours là pour le réconforter quand quelque chose n’allait pas.

Un visage apparut dans son champ de vision et le fit écarquiller les yeux. C’était lui… c’était Ashray… le démon avec lequel il avait vécu une belle histoire d’amour. Pourquoi était-il là ? Comment se faisait-il qu’il apparaisse maintenant, alors que Killian venait tout juste de se faire abandonner de la manière la plus odieuse possible ? Pourquoi maintenant, alors qu’il avait disparu depuis si longtemps ? Les larmes coulaient sur les joues du Vampire et même s’il se sentait réellement pathétique, il ne pouvait s’arrêter. Non seulement, il était devant l’homme qu’il avait aimé passionnément et qui l’avait abandonné du jour au lendemain, sans dire un mot, mais aussi, Ashray avait clairement dû entendre une partie de la conversation. S’il n’était pas intervenu plus tôt pour le défendre ou tout du moins le saluer, c’était que quelque chose clochait… ou que lui aussi s’était servi de lui. Peut-être que Thomas avait raison, peut-être qu’il n’était vraiment bon qu’à écarter les cuisses et qu’il ne valait pas qu’on sacrifie quoi que ce soit pour lui.

Pourtant quand le démon se leva sans le reconnaître et s’excusa, le jeune Vampire lui attrapa le poignet avec empressement. Killian tremblait, il avait du mal à croire ce qu’il voyait.


– Ash… c’est moi… Killian… tu ne me reconnais pas ?

Il était si heureux de le voir, mais en même temps si perdu au niveau sentimental. Il prit doucement la main de son démon dans la sienne. Sa joue était toujours rouge des gifles et il semblait encore un peu perdu, mais il regardait Ashray avec beaucoup d’amour et de dévotion. Il voulait l’embrasser, le serrer dans ses bras, s’offrir à lui comme il l’avait fait tant de fois. Mais s’il ne se souvenait pas, ou pire s’il l’avait oublié et était passé à autre chose, il risquait de le perdre encore. Et il ne supporterait pas un nouveau cœur brisé ce soir-là.

– Ash… dis-moi que tu te souviens de moi… ne me laisse pas seul…







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray R. Harper
avatar



J'ai : Beaucoup plus que tu ne le crois et je suis : Célibatard . Mon avatar est : Zachary Quinto . :

et j'ai posté : 61 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 26/04/2017 pour mon profil et j'ai : 205 points. Dernier petit détail, je joue également : personne Dernier mot : :
Quelque chose a changé. J'essaye de me souvenir.
Un écho d'un autre temps, d'un autre endroit...



MessageSujet: Re: Can an Old Flame mend a Broken Heart ?   Mer 24 Mai - 21:50

Can an Old Flame mend a Broken Heart ?It means that you will collect a lot of powers. You'll kill many people. You'll become strong, the strongest of them all. But in the end, it won't make any difference. We all gather to stop you. You're alone. No one will mourn your death. No one will shed a tear. No one. I wish I can change fate. But you must go on your path.( Halsey  → Control )
On l'a connait tous cette solitude qui nous mine parfois. Car, oui, seul il l'était. Abandonné, même. Qu'étions nous sans notre mémoire ? Pas grand chose. Un petit animal apeuré.
Que pouvions nous raconter a propos de nous ? Faire connaissance n'avait même plus lieu d'être quand nous ne connaissions que notre nom.
Si déstabilisant. Si...il n'y avait pas vraiment de ressenti pour ce genre de chose. Juste une profonde sidération.
Des bribes de conversation fusait jusqu'a ses oreilles, Ashray n'entendait même que ça. Ces gens a l'égoisme surdimentioné qui ne cessait de jouer les "moi je", juste pour que leur vie semble un peu plus excitante qu'elle ne l'était.
Tu te souviens de cet été...
Non.
C'était quoi son nom déjà ?
Je me rappel de cette soirée...
Remémore toi ce que tu lui avais dit...

Non. Non.
Non.
Il n'était pas dans leurs têtes. Non. Eux, pouvait y répondre. Pas lui. Sauf que lui n'était même pas en mesure de se rappeler de ses propres souvenirs. De ce qu'il avait bien pu faire cet été, du nom de quelqu'un, de cette soirée ni même d'une conversation. Jamais.
Une profonde sidération, oui.
Voila pourquoi il avait préféré quitter la table. Parceque l'homme aurait probablement finit par s'intérésser a sa vie, lasse de parler de la sienne. Alors...
A quoi bon.
Il n'était peut être pas assez courageux pour affronter ce déni.

Le contact de l'homme sur son bras le rendit, soudain, nerveux. Non pas que sa réaction l'inquiétait mais que sa main sur son corps provoqua quelque chose d'étrange en lui. Comme lorsque l'on a cette sensation de vivre quelque chose que l'on a déja vécu dans le passé mais que nous sommes pas bien sur de si il sagissait d'un rêve ou bien de la réalité. Confusion mental.
Confus, le démon le fut encore plus quand il entendit l'homme prononcer son nom, provoquant une nouvelle sorte de flashback qui ne dura pourtant que quelques secondes.
Ashray se tourna vers l'homme, son regard passant de sa main a son visage puis de son visage a sa main.
Killian ?
Inconnu au bataillon, navré. Pourtant ce flashback flou persistait dans son esprit. Se pouvait il qu'ils se connaissent ?

- Ash… dis-moi que tu te souviens de moi… ne me laisse pas seul…

Il fit les yeux rond, entrouvrant la bouche avant de balayer la salle du regard pour s'assurer qu'il s'adressait bien a lui. Aucune doute puisqu'il venait de prononcer son nom. Nom qu'il venait de se rappeler il y a seulement trois jours. Ironique.
Me souvenir de toi...
Ashray le dévisagea puis laissa s'échapper un rire nerveux, ne sachant comment réagir. Il finit par prendre la parole. La première chose qui lui passa par la tête.

- Comment savez vous mon nom ?

Sur ces mots, il tenta de s'échapper de ce contact corporel qui entretenait sa nervosité mais aussi cette drôle de sensation de "déjà vu".




© 2981 12289 0

_________________
Everytime I close my eyes, it's like a dark paradise.
We've been here for I don't know how many years. Together. I've changed, I've repented. I'm never gonna hurt anyone ever again. And all this time, you were afraid to let me out. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Killian R. O'Canagan
avatar



J'ai : 379 ans et je suis : Célibataire, pour le moment . Mon avatar est : Sebastian Stan . : Little wolf Vampire

et j'ai posté : 34 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 12/05/2017 Je n'oublie pas de remercier : DoH pour mon profil et j'ai : 218 points. Dernier petit détail, je joue également : personne Dernier mot : :


I don't care what they're going to say. Let the storm rage on !


Age : 26
Localisation : On stage... or in someone's bed...

MessageSujet: Re: Can an Old Flame mend a Broken Heart ?   Dim 28 Mai - 21:40




Il l’avait oublié. Killian n’avait pas passé une seule journée sans penser à lui. Il lui en avait certes voulu de l’avoir abandonné, mais le Vampire n’avait jamais pu se résoudre à oublier le Démon. Le rockeur sentit son cœur saigner. C’était une cruelle torture de revoir l’homme qu’il aimait tant, qui l’avait un jour aimé, cela, il le savait, et de se rendre compte qu’il l’avait oublié.

« - Ashray… que t’est-il arrivé ?... tu as disparu du jour au lendemain… et maintenant tu reviens… mon amour… mon démon… aurais-tu tout oublié ? »

Il tremblait et il le laissa reprendre son bras, mais des larmes coulèrent de plus belles sur ses joues. Il se sentait plus seul, plus misérable qu’il n’avait jamais été. Son cœur lui faisait si mal qu’il voulait se l’arracher de la poitrine. Il vida son verre et fit signe à la serveuse de lui amener un autre verre.

« - Nous étions ensemble avant ta disparition… nous nous aimions… mon Ash… mon cœur… »

Il regardait le démon dans les yeux avec un regard suppliant et soumis, mais il serrait le poing, la colère et la frustration parvenant tout juste à se faire entendre dans le tourbillon des sentiments qui étreignait son cœur.

Il avait trop souvent été abandonné dans sa vie. Sa mère, qui avait sûrement de bonnes raisons, avait voulu lui ôter la vie quand il était né, ses parents adoptifs ne l’avaient jamais vraiment aimé et l’avaient laissé être torturé par des religieux, puis il avait été abandonné par celui même qui lui avait donné l’immortalité.

Merwyn, tel était le nom de son créateur, un homme très cultivé, très bon et beau comme un Dieu. Il l’avait recueilli sous son toit, l’avait nourri, logé et habillé avec générosité et tendresse. Ils avaient passé de nombreuses années sous le même toit avant que Merwyn décide de transformer le garçon au regard toujours triste. Cela n’avait pas changé sa nature introvertie et mélancolique, mais ainsi il avait obtenu le pouvoir de maîtriser son destin, de ne plus être un pantin, de ne plus subir. Et pourtant, il continuait de souffrir à cause de sa tendance à tomber amoureux des mauvaises personnes.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray R. Harper
avatar



J'ai : Beaucoup plus que tu ne le crois et je suis : Célibatard . Mon avatar est : Zachary Quinto . :

et j'ai posté : 61 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 26/04/2017 pour mon profil et j'ai : 205 points. Dernier petit détail, je joue également : personne Dernier mot : :
Quelque chose a changé. J'essaye de me souvenir.
Un écho d'un autre temps, d'un autre endroit...



MessageSujet: Re: Can an Old Flame mend a Broken Heart ?   Ven 2 Juin - 15:56

Can an Old Flame mend a Broken Heart ?It means that you will collect a lot of powers. You'll kill many people. You'll become strong, the strongest of them all. But in the end, it won't make any difference. We all gather to stop you. You're alone. No one will mourn your death. No one will shed a tear. No one. I wish I can change fate. But you must go on your path.( Halsey  → Control )
Ashray se frotta le bras, là ou avait eu lieu le contact physique, sans lacher l'homme des yeux. Autant perdu l'un que l'autre. Le lancement du festival du désarroi.
Le démon ne pouvait s'empêcher de repenser a ce médecin. Neurologue, plus précisément. Ce Maxwell Snyder et sa tasse de café surnaturelle. Ou bien était ce ce qu'il lui arrivait qui était surnaturelle ? Ou bien, lui même...
Il se rappelait parfaitement avoir eu une "vision" qui semblait venir tout droit du passé quand l'odeur de la boisson était parvenu jusqu'a ses narines.
Son cerveau tournait a plein régime. Etait ce possible qu'il n'ait pas totalement perdu la mémoire ? Etait ce possible que des odeurs ou bien des contacts corporels pouvait réveiller de vieux souvenirs et donc lui ramener d'infimes morceaux de mémoire ?
Ashray se surprit a hésiter. L'odeur du café lui avait belle et bien révéler son identité a l'aide d'une vision. Et Killian venait de lui prouver que ses visions provenait réellement de son passé. Ashray Harper était belle et bien son nom.
Je te promet de ne jamais t'abandonner Killian...
Cette fois c'était une phrase qui avait traversé son esprit tel la foudre qui s'abat sur un arbre.
Killian.
Alors, il l'avait réellement connu. Avait même probablement compter pour lui par le passer. Il commençait tout juste a réaliser a quel point sa perte de mémoire se révélait d'un handicap extrême.

- Ashray… que t’est-il arrivé ?... tu as disparu du jour au lendemain… et maintenant tu reviens… mon amour… mon démon… aurais-tu tout oublié ?

Disparu...Mon démon...
Choqué, il secoua la tête, envahit par un flot d'information qu'il ne pouvait pas maitriser. Plus maitriser. Il se laissa choir sur la chaise derrière lui, encaissant les dires du vampire tout en étant en proie au même flashback lorsque celui ci le toucha a nouveau.

- Nous étions ensemble avant ta disparition… nous nous aimions… mon Ash… mon cœur…

Je te promet de ne jamais t'abandonner Killian...
Il prit sa tête entre ses mains, réalisant l'empleur des dégats. Lorsqu'il releva la tête vers l'homme, il ne pu empêcher une larme couler. A vrai dire, il ignorait pourquoi. Il ignorait beaucoup de chose.

- ... J'ai perdu la mémoire. C'est tout ce qu'il réussit a dire.

Tout ce qu'il pouvait dire...



© 2981 12289 0

_________________
Everytime I close my eyes, it's like a dark paradise.
We've been here for I don't know how many years. Together. I've changed, I've repented. I'm never gonna hurt anyone ever again. And all this time, you were afraid to let me out. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Killian R. O'Canagan
avatar



J'ai : 379 ans et je suis : Célibataire, pour le moment . Mon avatar est : Sebastian Stan . : Little wolf Vampire

et j'ai posté : 34 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 12/05/2017 Je n'oublie pas de remercier : DoH pour mon profil et j'ai : 218 points. Dernier petit détail, je joue également : personne Dernier mot : :


I don't care what they're going to say. Let the storm rage on !


Age : 26
Localisation : On stage... or in someone's bed...

MessageSujet: Re: Can an Old Flame mend a Broken Heart ?   Sam 8 Juil - 22:38




Ashray semblait aussi perdu que lui et une larme coulait sur sa joue, creusant un peu plus les blessures du cœur du Vampire, qui voulut reprendre la main de son interlocuteur, car il se sentait près de sombrer. Il n’avait jamais été très fort pour contrôler ses émotions et son maître n’était pas resté assez longtemps pour le lui apprendre.

La serveuse lui amena sa boisson, un double bourbon avec des glaçons, et posa une main réconfortante sur l’épaule du rockeur qui la regarda avec un sourire forcé. Son regard se porta sur la gorge de l’humaine et le battement de cœur se mit à résonner dans sa tête. Il serra le poing et essaya de calmer la soif qui le prenait, comme chaque fois que son esprit était tourmenté. C’était comme si son esprit se raccrochait à tout ce qu’il pouvait pour ne pas se perdre, pour ne pas se noyer dans les larmes que tant de siècles de solitude et de déception avaient amassé dans son cœur. Ses crocs s’allongèrent et il se leva prestement.


« - Excuse-moi… je… je reviens… il faut… il faut que je prenne l’air… »

Il courut hors du bar et alla s’appuyer contre un mur en se prenant la tête dans les mains. Les pensées se bousculaient dans sa tête et son cœur était si douloureux qu’il voulait se l’arracher. Des images envahirent son esprit et il tomba à genoux.

Il revit son exorcisme, quand ses propres parents adoptifs l’avaient attaché à son lit, quand un prêtre l’avait brûlé avec un fer rouge pour tracer une croix sur son bras, quand on l’avait laissé sans eau, ni nourriture pendant trois jours. Quand il avait finalement souri pour qu’ils arrêtent de le torturer. Puis il revit son père adoptif lui dire qu’il était maudit, damné, qu’il ne serait jamais heureux et que quoi qu’il arrive il serait seul. Peut-être était vrai, finalement. Tout ce que ses bourreaux lui avaient toujours dit : peut-être qu’il payait pour les crimes de sa mère, peut-être qu’il était maudit, peut-être que jamais il ne trouverait la paix. Peut-être qu’il avait réellement eu les âmes des cents victimes du sacrifice en lui et qu’il en payait encore le prix.

Il donna un coup de poing dans le mur le plus proche, fendant les briques sous la force de l’impact. Pendant un court instant, la douleur qui se répandit dans son poing et son bras bloqua la colère, le chagrin et le profond sentiment d’injustice qui l’avaient envahi. Alors il redonna un coup en hurlant. C’était injuste ! Pourquoi était-il puni pour un crime que sa mère avait commis ? Pourquoi avait-il été damné ? Pourquoi ne pourrait-il pas être heureux ? Même avec un démon ? Pourquoi devait-il toujours être seul et souffrir ?

Il se mit à trembler et regarda sa main. Elle était en sang et ne sentait plus rien. La cicatrisation fit son office, mais le sang restait. Un sang qui n’était plus vraiment le sien depuis des siècles. Un sang qu’il prenait sans vergogne, sans honte. Il pleura.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Can an Old Flame mend a Broken Heart ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Can an Old Flame mend a Broken Heart ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» w/ AURELIA • you can't break a broken heart.
» Naranja Luz d'Alvarez ~ Je doute de ce que je sais, je me doute du reste.
» Broken Heart
» [CSO n°1] Broken Heart et Anne ~ Viens, on va s'envoler au dessus des étoiles....
» [Fic] Broken Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Comédie :: Los Angeles County :: Central L.A-