Divine Comédie


 
AccueilAccueil    CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mi casa es tu casa. [ft. Maxwell Snyder]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Paige Matthews
avatar
Princesse moderne


J'ai : 22 et je suis : Amoureuse d'un certain vampire, jeune maman . Mon avatar est : Taylor Momsen . :

et j'ai posté : 183 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 28/09/2016 pour mon profil et j'ai : 460 points. Dernier petit détail, je joue également : Anna Tasarov

MessageSujet: Mi casa es tu casa. [ft. Maxwell Snyder]   Lun 21 Nov - 20:54

Mi casa es tu casa.

feat. Maxwell Snyder


« ... Et celle-là, t'en penses quoi ?  » Paige, enceinte de 8 mois, faisait face à une poussette double qui allait très bien lorsque l'on attendait des jumeaux... Ce qui était son cas. Tombée enceinte à la suite d'un one night stand avec un professeur de l'université où elle étudiait, elle n'avait pu se résoudre à avorter, à tuer la petite vie qui grandissait en elle ou plutôt aux deux petites vies, et avait réussi à ramener le père des jumeaux, Maxwell, a la raison. Aujourd'hui, ils étaient sortis tous les deux acheter tout ce qu'il fallait pour l'arrivée proche de leurs enfants.

La jeune femme n'était pas mécontente d'accoucher dans peu de temps, elle aimait déjà ses enfants, et ils étaient surtout la seule chose qui la rendait heureuse depuis la disparition de son bien-aimé, mais il fallait avouer qu'elle commençait à trouver le temps un peu long... Et son ventre un peu trop épais à son goût. Elle qui était habituée à sa corpulence pour le moins fine, la prise de poids, aussi minime soit-elle, lui avait fait un gros choc.

Tirée de son analyse de la poussette par la vendeuse du magasin, elle se retourna vers la femme qui arrivait vers eux. La vendeuse commença par leur demander s'ils avaient besoin d'aide avant d'enchaîner... en félicitant le 'petit couple adorable' pour l'heureux événement. S'il était vrai que les bébés étaient un heureux événement, Maxwell et Paige ne formaient pas un couple en revanche, pas du tout même. Elle leva un sourcil. « On est pas ensemble en fait. » Plutôt crever que supporter Maxwell comme petit ami, même s'il n'était pas aussi ignoble qu'au début, il n'arrivait pas à la cheville d'Adrian du point de vue de la sorcière transie d'amour toujours pour son vampire.

Se retournant vers Max, attendant toujours sa réponse sur la poussette qu'elle lui présentait, la vendeuse, décidément très curieuse, demanda qui était le père du coup. C'était maintenant officiel, elle ne s'attendait pas du tout à tomber sur des personnes avec des caractères comme ceux de Paige et Maxwell.


made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maxwell Snyder
avatar
Dr House


J'ai : 32 ans et je suis : en couple (plus ou moins) . Mon avatar est : Jack Falahee . :

et j'ai posté : 365 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 11/09/2016 Je n'oublie pas de remercier : electric soul, dailyjackfalahee pour mon profil et j'ai : 1014 points. Dernier petit détail, je joue également : Tennessee & Rika Inventaire : : Renard à neuf queues
Dernier mot : :




MessageSujet: Re: Mi casa es tu casa. [ft. Maxwell Snyder]   Mer 23 Nov - 23:36

[quote="Paige Matthews"]
Mi casa es tu casa.

feat. Maxwell Snyder


La vie de Maxwell était un bordel innommable depuis plusieurs mois maintenant. Entre sa relation chaotique avec Lorenzo et la grossesse de Paige, les montagnes russes émotionnelles dans lesquelles il était embarqué menaçaient de le tuer. Toutes ces émotions, ce n’était vraiment pas bon pour lui. La rupture avec le vampire lui avait fait un mal de chien, bien plus que ce à quoi il s’attendait, bien plus que ce qu’il en comprenait. Malgré les mois passés, il avait toujours mal. Enchaîner les conquêtes ne l’avait pas aidé, n’avait même fait qu’aggraver cette douleur. Et, comme toujours, il ne la comprenait absolument pas. Le médecin avait beau traiter ce problème de la façon la plus rationnelle possible, aucune solution ne lui venait à l’esprit.

Pour ne pas améliorer les choses, la grossesse de Paige continuait. Malgré ses efforts, elle avait refusé d’avorté puisque les jumeaux étaient en bonne santé. Quand la date limite fut dépassée, il dû se faire une raison, le voilà père de deux enfants qu’il ne connaîtra pas assez longtemps. Cela faisait 7 ans maintenant qu’il était certain d’avoir le gène porteur de la maladie de Huntington. Chaque jour qu’il passait le rapprochait de cette fatalité. Sans doute que sa vie et tout son être auraient été profondément différents sans ce sombre diagnostic.

Quoi qu’il en soit, il en était arrivé à la période des préparatifs pour la naissance. Il fallait préparer la chambre, les affaires, trouver une poussette, réserver une crèche (mission facilitée de par le statut de Max), sécuriser la maison et prévoir des congés. De plus, les deux parents n’étaient pas toujours d’accord. La question des prénoms de leur progéniture commune fut réglée après des jours entiers de discussions. Résultat, il suivait la mère de ses enfants dans un magasin dans un de ces magasins pour nouveau-nés. La majorité des clients étaient des couples à l’air beaucoup trop joyeux. Le regard de Max faisait beaucoup trop tâche dans le décor. Ils finirent par s’arrêter sur une poussette pour jumeaux, ce qui leur fallait. Alors que le médecin s’intéressait aux aspects pratiques de la chose, une vendeuse vint les perturber. Il ne réagit même pas, laissant à Paige les soins de la discussion, trop occupé à lire la composition des matériaux de l’objet.

Lorsque la vendeuse comprit qu’ils n’étaient pas un couple mais que Maxwell était quand même le père, elle s’adressa à lui, commençant son discours commercial sur la sûreté de l’objet de son attention. Le médecin la coupa vite précisant que le tissu n’était pas dans une matière règlementée. La question ne devait pas être posée très souvent vu le regard surpris de la vendeuse qui essaya directement de le rassurer comme elle pouvait, ignorant tout du phénomène qu’elle avait en face de lui.

« Oh ce n’est que du tissu, rien de grave, ce n’est pas un matériau toxique. Qu’est-ce qu’il pourrait leur arriver ? »

La réponse cinglante ne se fit pas attendre.

« J’en sais rien ? Que suite à l’exposition ils aient votre gueule ? »

Depuis sa rupture avec Enzo, Maxwell était encore plus irascible qu’avant, défoulant sa colère sur le monde entier. Avec Paige, il faisait des efforts. Avec le reste des gens, il était invivable. La scène devait être très drôle à voir de l’extérieur.

« Je vous demande pardon ! », la vendeuse était visiblement très offusquée de la remarque de son client. Qui, pour toute réponse, insista.

« Il faut bien avouer que votre visage n’est pas très symétrique. Et vous avez un nez d’homme. Si vous voulez, mon père est chirurgien plastique, il peut vous arranger … ça … » termina-t-il en agitant sa main devant le visage de la pauvre vendeuse, signalant que tout était à refaire.


made by guerlain for epicode

_________________

I've seen what man can do when the devil lives inside you



Charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Paige Matthews
avatar
Princesse moderne


J'ai : 22 et je suis : Amoureuse d'un certain vampire, jeune maman . Mon avatar est : Taylor Momsen . :

et j'ai posté : 183 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 28/09/2016 pour mon profil et j'ai : 460 points. Dernier petit détail, je joue également : Anna Tasarov

MessageSujet: Re: Mi casa es tu casa. [ft. Maxwell Snyder]   Lun 28 Nov - 20:51

Mi casa es tu casa.

feat. Maxwell Snyder


Faire les magasins avec Maxwell n'était pas de tout repos... En fait, chaque activité n'était pas de tout repos avec lui et encore loin d'être une partie de plaisir. Si il se contenait avec Paige maintenant, il était toujours le même homme avec toute autre personne, que ce soit dans la rue, dans un bar ou n'importe quel endroit, public ou privé, Maxwell Snyder n'était pas quelqu'un qui savait ce que 'faire bonne figure' signifiait.

Et dire que si Adrian n'avait pas été tué, jamais elle n'aurait été dans cette situation, enceinte jusqu'aux oreilles, prête à exploser en mettant au monde deux gigots, enfin, deux enfants conçu pendant une union d'un seul soir entre deux personnes se détestant. Plutôt ironique comme situation non ? Cette chasseuse de vampires ne devaient pas s'attendre à détruire la vie de Paige en tuant le vampire blond.

Il est vrai que la vendeuse était un peu trop curieuse au goût de Paige et extrêmement énervante mais pour autant, la jeune sorcière n'appréciait pas avoir honte en public, surtout à cause de Maxwell. Elle décida de couper court à tout ça. « Merci des renseignements, au revoir. » Et entraîna le père accidentel en dehors du magasin, loin, très loin. En temps normal, elle aurait juste ignoré les agissements et les paroles de Maxwell mais là, elle était enceinte, pleine d'hormones, fatiguée et... affamée. Merci les deux bébés qui partageaient son corps. Elle bougonna dans sa barbe imaginaire « Je regarderais sur Internet grmblblbl. » (ceci est censé être un bruit de grognement)

L'étudiante ne s'attarda même pas à discuter de ce qu'il venait de se passer avec Maxwell, elle était habituée à vrai dire, il était comme ça, il faisait des efforts avec elle, c'était déjà bien, elle n'allait pas lui demander de devenir un bisounours avec tout le monde non plus. Et puis finalement, ça l'arrangeait, elle avait eu envie de gifler cette vendeuse. Bon en vérité, le clash de Maxwell l'avait fait marrer mais arrêter les frais était tout de même une bonne décision, le professeur pouvait partir très loin quand il était lancé et elle n'avait tout simplement pas l'énergie pour, pour le moment, elle ne demandait qu'à dormir, on croit pas comme ça mais la grossesse est fatigante. Surtout quand ils sont deux là-dedans.

made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maxwell Snyder
avatar
Dr House


J'ai : 32 ans et je suis : en couple (plus ou moins) . Mon avatar est : Jack Falahee . :

et j'ai posté : 365 messages depuis que j'ai rejoint le forum le : 11/09/2016 Je n'oublie pas de remercier : electric soul, dailyjackfalahee pour mon profil et j'ai : 1014 points. Dernier petit détail, je joue également : Tennessee & Rika Inventaire : : Renard à neuf queues
Dernier mot : :




MessageSujet: Re: Mi casa es tu casa. [ft. Maxwell Snyder]   Lun 12 Déc - 21:11

Mi casa es tu casa.

feat. Paige & Max


Maxwell n’avait jamais été connu pour son grand sens de la diplomatie en particulier avec des gens qu’il jugeait plus cons que lui, ce qui arrivait souvent. De plus, il ressentait le besoin violent d’exprimer son ressenti et sa frustration de s’être fait largué et de devoir balader une fille dix ans plus jeune que lui, enceinte jusqu’aux oreilles. Quant à la vendeuse, elle était rouge jusqu’aux oreilles et la claque n’était retenue que par le risque de faire une mauvaise presse au magasin. Paige eut l’intelligence de couper court aux discussions tout en s’en allant, attirant le futur papa avec elle, l’obligeant à se taire. Visiblement, elle n’était pas très satisfaite de son comportement. Visiblement, il n’en n’avait rien à faire. Ce n’était pas parce qu’il avait décidé, sur les conseils avisés de sa propre génitrice, d’être plus sympathique et agréable à vivre avec Paige pour le bien de leur progéniture commune qu’il allait taire son caractère aride. Résultats des courses, ils n’avaient pas de poussette.

Paige semblait grogner et Maxwell qui avait déjà oublié l’incident réfléchissait à la suite des évènements. Malgré le fait qu’ils ne vivaient pas ensemble, il leur faudrait faire un effort pour s’arranger, les nouveau-nés ne pouvaient pas être trimballés d’un appartement à une maison constamment. Le médecin choisit d’aborder le sujet alors qu’ils marchaient même s’il n’était pas lui-même au clair avec son ressenti sur la question, pour changer.

« La poussette n’est peut-être pas la question la plus urgente. Je pense que c’est mieux d’installer les bébés chez moi, les premiers temps du moins. J’ai une plus grande maison, un jardin et une famille qui se fera une joie de venir s’extasier devant alors que toi tu n’as … rien. Enfin, pas grand-chose dirons-nous. »

Encore une fois, Maxwell se montrait déplacé sans vraiment le chercher ou le vouloir. Il disait la vérité sans tact, sans filtre et en subissait souvent les conséquences. Et, comme toujours, il ne s’en rendait pas compte, voilà pourquoi il embraya sur une proposition :

« Tu veux peut-être aller manger quelque part, il est presque midi »

Sans surprise, Maxwell s’intéressait d’assez près à la santé de la mère de ses enfants. L’avantage de porter les enfants d’un médecin plutôt compétent c’était qu’on était à l’abri d’une grande partie des soucis de santé. Il s’était assuré plusieurs fois que les bébés allaient bien dans le ventre de leur mère et avait fait passées à Paige plus d’échographies que nécessaires. Au moins, ils étaient sûrs qu’il n’y avait pas le moindre problème et que leur progéniture allait naître dans de bonnes conditions.


made by guerlain for epicode

_________________

I've seen what man can do when the devil lives inside you



Charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mi casa es tu casa. [ft. Maxwell Snyder]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cholera Hits Dominican Republic Resort Hotel Casa De Campo
» (09) Skana ϟ buenos dias, como esta a la casa?
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» Le Casa Olympic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Comédie :: Is it for real ? :: The precious past :: Archives RP-